permettez-moi de m'interroger...

Publié le par neovenz

Pourquoi se mettre en Freelance ? Question d'ego ? Est-ce un non-choix ?

 

J'ai pu découvrir que le Lieu du Design proposait une formation aux futurs diplômés et jeunes designers sur "comment créer votre activité ?".

 

Ah c'est sûr l'entrepreunariat c'est tendance alors il faut proposer des modules. En même temps c'est faire croire que créer sa boite est à la portée de tous. Certes, mais il ne suffit pas de déposer ses status pour affirmer : "j'ai créé ma boite !".

 

Malheureusement la crise de 2008-2009 a eu raison de l'énergie et de l'engouement de beaucoup de jeunes designers qui ont souhaité lancer leur activité. Et oui, parce-que créer une entreprise c'est avant tout savoir vendre !! La logique économique est implacable : pas de chiffre d'affaires, pas de revenus. Alors certes on peut vivoter sur ses ASSEDIC's pendant quelques mois, mais cela ne suffit pas à nourrir son homme. C'est aussi repousser l'échéance fatale ("allez je peux tenir encore quelques mois").

 

Alors que le bon réflexe serait de se demander : qu'est ce que je vends ? à qui ? quel est mon marché ? Bref, une vraie démarche de création d'entreprise ! L'économie prouve que la vente de compétences pures ne fait plus recette, qu'il faut structurer ses offres. Pourquoi les designers échapperaient-ils à cette règle ?

 

Il est certain qu'en favorisant le travail en solo (et la vente du design pas des novices), cela ne favorise pas la pénétration du design dans les entreprises. Certes on nous affiche sans cesse, les beaux exemples de l'intégration du design mais il ne suffit pas d'en parler pour vendre.

 

Bref de notre point de vue, les designers devrait plutôt d'abord penser à enrichir leur CV puis mûrir la réflexion suivante : "un designer est-il un entrepreneur ? suis-je moi-même un entrepreneur ?"

Publié dans I am thinking...

Commenter cet article

anne-marie sargueil 13/05/2010 12:45


votre commentaire est très pertinent car la vraie question est quoi entreprendre et réduire cette démarche au statut pourrait leurrer. Nous avons beaucoup réfléchi et aidé de jeunes designers, en
les accompagnant et en les mettant en réseau. Nous préparons une structure idoine et je suis à votre disposition pour en parler avec vous.