Un mur de flashs...

Publié le par neovenz

"À l’ère des projections 3D et des surfaces LED d’envergure, le groupe japonais androp opère un retour militant à l’analogique, en alignant 250 appareils Canon 60D en arrière-plan de leur nouveau clip. « Bright Siren », qui ressemble à une version sensiblement améliorée des chansons qu’ils jouent sur desgénériques de films d’animation, est le premier single de leur nouvel album, Relight. Mais peu importe la mélodie. Ce qu’on aime surtout dans cette vidéo, c’est son côté lo-fi, dépouillé de tout effet numérique, où les flashs des appareils photos servent d’animation dynamique."

 

"Le groupe précise que le dispositif est composé de 250 appareils photos mis côte à côte et d’un logiciel informatique qui contrôle chaque flash individuellement. Les éclairs qui strient le clip sont donc bien réels, et produits (sans surprise) avec openframeworks et une contrôleur Arduino. Sur le site interactif, lorsqu’on met le clip en pause, le cadre se transforme en photographie instantanée issue d’un des appareils. Le site permet également à chacun d’écrire un court message instantané et « personnalisé » grâce à une version flash du clip (qui aurait sans doute été cool sur Myspace circa 2005…). Ce clip n’en demeure pas moins un des détournements les plus imaginatifs de l’objet appareil photo, même s’il rejoint la tasse à café objectif-zoom dans ce panthéon."


Source : The Creators Project

Publié dans interfaces

Commenter cet article