Les concours de Design n'ont plus la cote ?

Publié le par neovenz

Les concours de Design : d'un côté des étudiants à la recherche de reconnaissance, de l'autre côté des entreprises à la recherche d'idées pas chères. Sauf qu'à force de rémunérer une misère les lauréats et d'imposer la transmission intégrale des droits d'auteur, certaines entreprises s'y sont brûlées les ailes. Dernier exemple en date : Monceau Fleurs.

 

La société (qui commercialise des fleurs) a avait lancé son propre concours de Design auprès des étudiants en mai 2010.

 

"Jeunes designers, voilà un petit concours sympatoche pour gagner l’édition au niveau national d’une création ainsi qu’un stage chez Ora Ito. Le concours est simple : Imaginez le Kit à Sapin idéal, des pieds jusqu’à la tête pour les fêtes de fin d’année !"

 

Rapidement, celui-ci avait été pointé du doigt et carrément "black listé" par l'un des contributeurs du blog de l'AFD (Alliance Française des Designers). Devant le peu de participation, l'entreprise a du annulé son concours. C'est un article dans le dernier Design Fax qui relate cette news :

 

"Nous avons eu extrêmement peu de retours. Et les projets proposés sortaient complètement du cahier des charges, ils ne pouvaient pas avoir de réalité sur le terrain», regrette Alexandre Arnaud, directeur marketing, qui a dû annuler le concours. Celui-ci a été imaginé par une agence de communication qui a donné l’impression de considérer le design comme une plaisante distraction. Elle avait organisé «un petit concours sympatoche», selon ses mots. Aujourd’hui, le groupe fait son «mea culpa». [...] Le responsable marketing confie que le groupe va «retravailler sur un concours», «le présenter de manière différente, dans des conditions et avec des dotations différentes»"

 

Source  : Design Fax

Publié dans I am thinking...

Commenter cet article